Nouvelle Vague

ONE FOOT/GET THE BLESSING, le 03/03/17 à la MJC Picaud – Cannes (06)

get the blessing

#NVmagLive Report

Une première partie électro avec les marseillais de One Foot. Fort bien équipé, le jeune groupe se complait un peu trop longtemps dans un électro 8 bits façon Casio vintage. Alors que, quand ils se lancent dans des morceaux plus travaillés tel leur reprise d’un thème de Henri Duparc (1848-1933) ou « Blue Highway », ils peuvent être très convaincant. Notons le dynamisme communicatif du leader, le claviériste Yessaï Karapetian. Suivaient les très british Get The Blessing, quartet aux influences multiples, rock, jazz et même punk. Le bassiste Jim Barr, le saxophoniste Jake McMurchie et le trompettiste Pete Judge, ont, chacun devant eux, un impressionnant pedalboard dont ils useront des ressources tout au long de leur set. Le batteur Clive Deamer, se contente lui de seulement deux pédales, celles de la grosse caisse et de la charleston. Mais il n’a pas besoin d’artifice pour développer une frappe lourde et puissante qui permet à ses trois comparses d’appuyer leur jeu sur sa rythmique. Ils ont joué pendant presque 1h30 des extraits de leurs cinq albums pour la plus grande joie d’un public conquis. Les quatre musiciens revendiquent une passion commune pour Ornette Coleman, il fait plaisir que l’on puisse continuer à voir et écouter leur musique d’avant-garde dans notre région.

Jacques Lerognon

 

Sur un site de musique, en recherchant des artistes similaires à Gogo Penguin, j’avais découvert deux groupes exceptionnels : Get The Blessing et Mammal Hands. Le premier étant programmé sur la région, ma présence s’imposait. Avec une colonne vertébrale (Clive Deamer à la batterie et Jim Barr à la basse) de Portishead (une belle référence), le quartet (Pete Judje à la trompette et Jake McMurchie au saxophone en plus de la batterie et de la basse) allait surfer entre jazz et rock pour un concert de très grande qualité en nous proposant un souffle nouveau et frais. Le set fut un condensé de leurs cinq albums, présenté par à l’humour si british de Jake McMurchy. Pour ceux qui ne connaissent toujours pas, écoutez sans tarder. En première partie, le jeune groupe marseillais OneFoot, un trio piano-basse six cordes-batterie, a fait sensation. Nul doute que nous en entendrons parler dans les prochaines années. Je ne peux terminer sans mon vœu lié à ce concert : « amoureux de musique, cherchez, écoutez, renseignez-vous car il n’est pas normal que ce concert ne fût pas complet : cette soirée était une vraie pépite. »

Jean-Luc Thibault

Laisser un commentaire