Nouvelle Vague

#NVmagAlbumDeLegende

Sorti le 24/09/1991

Nirvana c’est le groupe punk-rock, créateur du grunge, qui a marqué l’histoire des années 90. Écoutés par toute une génération d’adolescents, le torturé Kurt Cobain et ses acolytes, Chris Novoselic et Dave Grohl, ont fait leurs débuts en 1987 à Seattle. Une ville industrielle du nord-ouest des Etats-Unis où ces jeunes musiciens marginaux noyaient leur mal-être dans le rock. L’âme du groupe, c’est le chanteur et guitariste Kurt Cobain, à la voix mélodieuse et plaintive. Un habile compositeur qui crie dans ses textes obscures la noirceur de sa vision du monde. Compris par des millions de jeunes à travers le monde, Nirvana devient très vite leur idole. Jeans déchirés, tee-shirts délavés à l’eau de javel, musique hard et parole fortes, le style du groupe incarne à la perfection la rébellion de toute une génération. Ils y voient leur représentant, celui d’une jeunesse délaissée et ignorée. Mais le 5 avril 1994, le suicide de Kurt Cobain laisse le monde du rock orphelin. Avec lui c’est toute une page qui se ferme : Nirvana sombre aussi, marquant à tout jamais l’histoire du rock.

Vingt-huit années se sont écoulées depuis la sortie de « Nevermind », le deuxième album de Nirvana. En quelques mois, le monde entier découvre le mot « grunge » et le groupe connaît un succès planétaire. Avec plus de 30 millions d’exemplaires vendus, cet album devient une véritable légende. Jonglant entre des ballades douces et des morceaux plus agressifs, Kurt Cobain aborde des thèmes variés et très souvent personnels. On y retrouve sa dépendance aux drogues et notamment l’héroïne, le machisme qu’il déteste par dessus tout, l’amour qu’il donne et reçoit mais aussi sa propre enfance. Le titre « Smells Like Teen Spirit »  c’est un couplet lent et hypnotique associé à un refrain explosif où batteries, guitares et voix se déchaînent. Dans « Polly », Kurt Cobain aborde le thème du viol en s’inspirant d’un fait divers survenu en 1987. La mélodie simple et en acoustique, comme dans « Something in the Way », contraste avec ses paroles crues et noires. Tout au long des douze chansons, Nirvana navigue entre un rock énergétique, parfois plus calme, et un punk furieux, enragé comme dans « Territorial Pissings ».

Héloïse Vinale

Laisser un commentaire