Nouvelle Vague

MIDEM, du 03 au 05/06 au Palais des Festivals – Cannes (06)

604_9956 nv

Décidement les MIDEM se suivent et ne se rassemblent pas. Après la chaleur étouffante de l’année dernière, nous avons eu droit à une belle passe d’armes entre orages et éclaircies, et pour notre grand bonheur, les concerts ont été épargnés. Même si les anciens regrettent encore les versions passées des MIDEM où les célébrités faisaient le show, le nouveau format permet de faire connaissance avec des groupes que l’on ne connaît généralement pas, à l’exception de Synapson, Club cheval ou Laurent Coulondre notamment. Autre changement appréciable avec une scène sur la plage du Carlton et une dans le grand salon de ce même hôtel, avec un public qui répondit présent, ce qui est en soi une vraie réussite. Une belle organisation, une programmation éclectique, les deux ingrédients indispensables pour ce type d’évènements. Commençons par la découverte fabuleuse de Yuma Sun en session MIDEM Off au Ma Nolan’s. Un concert qui restera dans ma mémoire tant le live fut prenant et extraordinaire. Rien que pour ce concert, le MIDEM est, pour moi, une grande réussite. Le 4, direction la plage du Carlton avec les allemands de Malky, et leur savant mélange de rhythm & blues, folk et électro, suivi ensuite de Synapson, l’une des découvertes françaises électro, au grand complet et notamment avec la belle et talentueuse Anna Kova. Courte pause pour le feu d’artifice du 50ème anniversaire et de l’électro on plonge dans le calypso avec l’une de ses reines, Calypso Rose qui donna de belles couleurs à la nuit étoilée. 5 juin et dernier soir avec deux scènes et deux publics (Grand Salon et un public d’âge mûr et assis, la plage avec des jeunes qui attendait Club Cheval). Au grand salon, Laurent Coulondre démarra la soirée devant une salle archi-comble, son jazz moderne est beau, fin et dynamique. Pour info, il sera en concert à jazz à Domergue en août (à ne pas rater). Puis Agathe Iracema enchaîna avec sa voix jeune et puissante. Nul doute que nous en reparlerons aussi. De l’autre côté, ambiance décibel avec Bellevue Days, les rockers anglais ont bien chauffé la plage avec un très beau set. Puis Alysha Brilla mit le feu, la canadienne indo-tanzanienne fut étincelante, amenant le public à chanter avec elle. Classée en catégorie pop, elle offrit une musique jazzy, funk, pop aux racines multiples. Une autre vraie découverte. Je ne serais pas surpris de la revoir bientôt aux Nuits du Sud. La température était montée pour Club Cheval. Mon aversion pour l’électro me conduisit directement chez moi, laissant derrière moi un public heureux, dans une ambiance festive. Certes, je n’ai pas adhéré à certains concerts, mais ceci est la rançon des découvertes. La pioche 2016 fut bonne pour ce 50ème MIDEM et j’espère que celui 2017 sera aussi beau, d’autant que la formule pour les concerts semble être la bonne.

Jean-Luc Thibault

Laisser un commentaire