Nouvelle Vague

ME FIRST AND THE GIMME GIMMES

ZOOM-Me First and the Gimme Gimmes

#NVmagZoom

Il fut un temps, était écrit sur des t-shirt punk « « Voici trois accords, maintenant va fonder un groupe ! ». 40 ans plus tard, le punk doit faire des efforts pour recycler inlassablement ces trois mêmes accords. Issue de la néo-scène punk américaine des années 90, Me First And The Gimme Gimmes vous offre une solution. Des albums à thèmes et rien d’autre que des reprises. Extrait d’interview avec Spike Slawson, chanteur du groupe : Salut les gars, « Nouvelle Vague » a un tas de questions à vous poser. Après tout, comme Frank Zappa l’a dit une fois, « le journalisme musical, c’est des gens qui parlent mal, qui parlent à des gens qui ne savent pas écrire, qui écrivent pour ceux qui ne savent pas lire ».

 

Comment avez-vous fini par collaborer ensemble et pourquoi ce choix de faire que des reprises ?

Mike (Fat Mike de NOFX), Chris (Chris Shiflett du groupe Foo Fighters) et Joey (du groupe Lagwagon) avons discuté du fait que sur n’importe quel album punk des années 90, la seule bonne chanson était généralement celle de quelqu’un d’autre. Pourquoi ne pas commencer un groupe qui ne joue que des reprises ? Moi, j’étais en train de tourner avec plusieurs groupes de reprises, et de chanter Stevie Wonder dans l’entrepôt Fat où je travaillais à l’époque. J’étais un désastre absolu à l’expédition et à la réception, donc ils étaient heureux de me déplacer à un autre poste.

 

Vous êtes connus pour vos costumes farfelus sur scène mais lequel a été le meilleur ?

Nous n’avons pas encore porté nos meilleurs costumes sur scène. Audra, notre gourou de gourmette, brûle le pétrole de minuit alors même que nous parlons, pour apporter sa vision tordue et géniale du « Schlager américain » au peuple de France.

 

N’avez-vous jamais écrit une chanson ?

Nous promettons de ne jamais écrire des chansons. Voilà. De rien !

 

On vous appelle un « super-groupe » mais aimez-vous ce terme ?

Évidemment, les gens qui nous appellent comme cela n’ont jamais entendu parler d’« Asia » (rappelez-vous de la chanson « Heat of the Moment », ça c’était super !).

 

Maintenant que Trump a été élu, les groupes américains ne devraient-ils pas se concentrer sur les affaires américaines ? Avez-vous soutenu la campagne électorale d’Alice Cooper ?

Je ne sais pas pour les autres groupes de reprises, mais nous sommes tout aussi inquiets que, je l’espère, les groupes français le sont, étant donné la menace de Le Pen qui s’oppose à l’idée de démocratie libérale fondamentale sur votre beau continent. Nous sommes juste plus grand et plus trash aux Etats-Unis. Sinon pour Alice Cooper, je vote pour ces albums « Love It To Death » et « Killer » !

 

Quelles sont vos villes européennes et américaines préférées pour jouer en live ?

J’aime jouer à Paris. Nous avons de plus petites foules là-bas par rapport au reste de l’Europe, mais ce sont des spectacles intimes et énergétiques qui me rappellent à quand nous avions débuté. Aux États-Unis, j’aime jouer dans mes deux villes natales, San Francisco et Pittsburgh.

 

Le punk est-il :

  1.    Mort !
  2.    Vivant !
  3.    Daté !
  4.    Brûlant !

Il est tout à la fois. Ce serait intéressant de voir quelle résonnance la culture et la musique punk auront dans les années sombres et réactionnaires à venir.

 

Quels sont vos futurs projets ?

J’ai voyagé et joué avec Uke-Hunt, ma troupe de reprises au Ukulele. J’ai aussi joué et enregistré des compositions de boogie-punk avec The Revolts, on devrait sortir un album cette année.

 

Aurons-nous la chance de vous voir jouer bientôt ?

Absolument ! Nous reviendrons en Europe dès l’été 2017. Certaines dates sont déjà annoncées en ligne sur les sites Fat, et Gimme Gimmes.

 

Est-ce-que vous jouez toujours pour les Bar Mitzvahs ou les mariages ?

Nous sommes disponibles pour les mariages, Bar-Mizvahs, Quinceañeras, Brises, Funérailles … Nous répondons à l’appel.

 

Gary Leonard

Le 14/02/17 au Secret Place – Saint-Jean-de-Védas (34).

www.facebook.com/gimmegimmes

Laisser un commentaire