Nouvelle Vague

MARC AMBROGIAN – NUITS METIS

ZOOM-RS-Marc Ambrogiani-Nuits metis

Si le festival des Nuits Métis existe depuis 23 ans, cela fait seulement 7 ans qu’il se déroule à Miramas, près du plan d’eau féérique de Saint-Suspi. Ayant à cœur de toucher tous les publics et de brasser les différentes cultures le temps du festival, l’a

 

Pourriez-vous vous présenter ?

Je suis le directeur artistique et fondateur du festival Nuits Métis. Le Festival existe depuis 23 ans et est gratuit. Nous sommes basés à Miramas depuis 7 ans. Nous avons ici un vrai soutien de la part de la ville, qui nous a permis d’avoir notre ampleur et de demeurer gratuit. C’est un vrai combat et quelque chose de fondamental car cela permet de toucher tous les publics. Tout au long de l’année, nous travaillons sur un programme d’ouverture culturelle, nous avons également des ateliers d’initiation artistique ainsi que de perfectionnement. Le cœur de ces ateliers participe ensuite au festival. Nous sommes une petite association, avec une seule permanente une équipe d’intermittents et des contrats aidés. Nous ne sommes pas une grosse structure mais nous sommes très énergique et avons beaucoup de volonté.

Vous êtes agrégés association jeunesse, qu’est-ce cela signifie ?

C’est une reconnaissance du travail que nous effectuons envers les jeunes, et qui s’est développé depuis que nous sommes à Miramas. Cela nous permet d’obtenir des finances spécifiques pour nos actions envers les jeunes.

Ce sera la 23ème édition, pouvez-vous présenter brièvement le festival ?

Il s’agit d’un festival populaire, situé au bord du plan d’eau le Saint-Suspi. Il y a un travail de décoration, de transformation, une vaste programmation. C’est un festival de musique du monde au sens large, qui touche aussi bien aux musiques actuelles qu’à celles traditionnelles. Le festival à 23 ans, nous ne pensions pas durer autant à l’époque, comme tout ce qui touche au spectacle, nous nous sommes inscrits dans la durée, tout en vivant au jour le jour. A l’époque je voulais essayer d’aller contre la montée de l’intolérance. Malheureusement nous allons vers de plus en plus de frontières, de repli sur soi, mais il faut aller de l’avant. Je pense que la musique est capable de rassembler. Pendant des années nous avons porté des créations européennes, du Maghreb, d’Afrique, avec des artistes prenant beaucoup de bonheur à travailler ensemble. Même si les créations étaient éphémères. Il y avait un vrai partage sur scène. C’est cet axe que nous avons choisi pour défendre la diversité.

La programmation.

Cette année, il y aura une grande soirée reggae, avec Tiken Jah Fakoly qui clôturera la soirée, ainsi que Ba Cissoko qui sort son 5ème album. La soirée du 24 sera axée autour du rock avec Temenik Elektrik, ou encore Orange Blossom, mais aussi un groupe de la région les Boucan Clan ou encore Kourou Fia , un bassiste guinéen qui sort son premier album. La première soirée sera plutôt axée sur la musique occitane et des pays de l’est. Nous accueillerons, Electrik Gem un projet immense avec 15 musiciens sur scène, venus de Strasbourg, et qui travaillent beaucoup sur les musiques des pays de l’Est. Du Bartas, venu de Montpellier, chantera en kabyle et en occitan ; c’est un groupe que nous aimons beaucoup. Plusieurs fois par jour, La Batucada De La Famille Géant déambule avec des marionnettes géantes, portées par une quinzaine de personnes, fabriquées tout au long de l’année par des amateurs.

 

Hélène Salimbeni

Du 22/06 au 25/06 au Plan d’Eau Saint-Suspi – Miramas (13)

www.nuitsmetis.org

1 Commentaire

  1. Darmoise 3 juin 2016 à 14 h 07 min

    Excellent ce festival à Miramas espérons qu’il puisse continuer le plus longtemps possible… et en plus cette année nous sommes de la partie (Locomotive Express http://locomotive-express.jimdo.com ) Bravo à toute l’équipe.

Laisser un commentaire