Nouvelle Vague

MACHA GHARIBIAN

macha4et

Le 16/02/18 à l’espace Miramar – Cannes (06)

#NVmagLiveReport

Exit les cuivres de son album, c’est en quartet que se présentait la pianiste Macha Gharibian dans la très confortable salle de l’Espace Miramar à Cannes. Nous avons pu écouter en grande partie le répertoire de Trans Extended paru en octobre dernier mais aussi quelques surprises dont le très enlevé 50 Ways To Leave Your Lover, le tube de Paul Simon. Macha Gharibian chante aussi, en anglais, en arménien (Anoushes, une très émouvante chanson dédiée à sa grand-mère). Les tempi sont généralement assez lents mais le guitariste David Poteaux-Razel sait y mettre de l’énergie avec sa curieuse guitare sans tête de manche. Il vit chacun des morceaux avec une grande ferveur, rythmant ses soli avec la tête, le torse, les pieds, quelques amusantes grimaces accompagnent aussi son jeu tout au long du manche, bottleneck ou non. On voyage beaucoup avec Macha et son groupe en Arménie certes mais aussi à New York où elle a étudié, M-Train, au Japon, Mount Kuruna ou pour finir en beauté avec Saskatchewan, le titre le plus représentatif de son répertoire. Métissage musical, culturel. Jazz, world, pop ou même folk. Un thème qu’elle dédie à tous les migrants du monde. Idéal pour reprendre la route vers la maison. Mais comme la soirée était organisée en collaboration avec l’Association de l’Union des Arméniens de Cannes, les spectateurs ont eu droit, pour leur plus grand plaisir, à un petit buffet de spécialité, accompagné d’un goûteux Raki. Des gens qui savent recevoir.

pour ceux qui n’aurait pas pu venir, on murmure qu’elle sera à Jazz à Juan cet été…

Jacques Lerognon

Macha Ghribian
macha

David Poteaux-Razel
david poteaux razel

Théo Girard
theo girard

dégustation
buffet

Laisser un commentaire