Nouvelle Vague

MA PLAYLIST : THIERRY ARNAUD

Disquaire (Draguignan – 83)

#NVmagMaPlaylist

 

Ta personnalité, ton parcours?

Je suis passionné de musique depuis plus de 40 ans. J’ai touché un peu à tout dans le domaine avant de me lancer professionnellement dans cette aventure de disquaire il y a 26 ans, en créant Cosmic Trip. Tenir aussi longtemps une telle boutique dans une petite ville de province sans se soumettre ou abdiquer, est une véritable gageure. Il faut être passionné, obstiné et probablement un peu barjot ! J’ai fait mienne la devise de W. Churchill : Le succès c’est d’aller d’échec en échec, sans perdre son enthousiasme.  La nuit tombée je me transforme aussi parfois en DJ Cosmic pour animer des soirées vinyles.

Ta playlist ?

  • Livre : Avec retard je viens de lire le premier volume de l’autobiographie de Bob Dylan « Chroniques », et son « Discours à l’académie Suédoise » …. Ou voyage dans le cerveau d’un génie.
  • Musique : La dernière claque musicale c’est les Lemon Twigs. Un des grands disques de 2017 c’est le 3° Bror Gunnar Jansson « And the great unknown part II ». Sans oublier les Liminanas, 2018 sera leur année.
  • Cinéma : Le dernier choc ciné, c’est le Dupontel « Au revoir là-haut », un film qui donne véritablement des envies de cinéma. Passionné de vieux films déviants, ma dernière découverte c’est « Carnival of souls » qui a plus qu’inspiré George Romero et David Lynch. Et bien évidemment la série vinyl de Scorsese et Jagger, jouissif !
  • Concert : Les meilleurs de 2017 : Emily Loizeau, Buddy Guy, FFF. Mais la dernière grosse claque, c’est Neil Young en 2016 à Marseille.
  • Evénement : C’est ma visite l’année passée au Palais Idéal du Facteur Cheval à Hauterives et la découverte de l’homme et de son histoire : une expérience visuelle unique et une source inépuisable de réflexion sur le sens à donner à notre vie.

Ta plus grande émotion musicale ?

Sur les centaines de live que j’ai vu, Il y a véritablement 3 concerts qui m’ont traumatisé à vie : Bruce Springsteen (1983), Motorhead (1980) et Nick Cave (1997), de quoi en frissonner une vie entière. Ma révélation à moi c’est le Heartbreak Hotel d’Elvis, ma vie à basculer le jour où je l’ai entendu pour la première fois.

Ton espoir pour le futur ?

Abattre toutes les dictatures : politiques, religieuses, économiques, financières et numériques sur toute la planète. Dire qu’Il suffirait simplement un jour de dire non tous ensemble et d’emprunter un autre chemin…

Laisser un commentaire