Nouvelle Vague

MA PLAYLIST : SOPHIE FOUGEROUSE

MAPLAYLISTSophie FOUGEROUSE-WEB

Sophie Fougerouse, chargée de communication à La Gare de Coustellet – Maubec (84)

www.aveclagare.org

 

#NVmagMaPlaylist

Ta personnalité, ton parcours?

j’aime être surprise d’une façon générale. Ce qui révèle sans doute une forte curiosité, un besoin de vivre les choses dans l’instant et intensément, du moins avec attention, une attirance certaine pour le spectaculaire, l’inattendu, l’original, le hors-norme, ce qui est à la marge ou méconnu, que ce soit dans les domaines des arts et des sciences… tout peut se recouper et se nourrir. Aimer être surprise, étonnée c’est aussi croire en la part d’originalité et de fantaisie que chacun à en soi et ce qui nous entoure, ce qui donne à un échange, une lecture, un son, un regard, de la légèreté ou de la profondeur, bref un « truc » extraordinaire. Dans mon métier de « communicante » au sein de l’association A.V.E.C (Animation Vauclusienne Educative et Culturelle), à la fois Scène de musiques actuelles et pôle jeunes et familles, il me tient à cœur d’arriver à jongler entre ce qui doit être fait en bonne et due forme pour parler d’une action (un concert, un artiste, un projet de jeunes, une animation…) et ce qui peut être imaginer hors des clous pour mettre en lumière l’action et plus globalement le projet et l’objet de cette association, une sorte d’espace de curiosités artistiques, culturelles et citoyennes. L’idée étant de faire connaître et partager, développer des connexions, des adhésions et des envies de faire « commun » en s’appuyant sur un principe phare, celui de l’éducation populaire, au fondement de ce projet associatif. 

 

Ta playlist ?

– Musique : « Ailleurs Higher » l’un des premiers morceaux d’Aloïse Sauvage, artiste pluridisciplinaire (musique, cirque, cinéma), des paroles brutes et poétiques, une voix, une diction simple et puissante, en mouvement, instinctive. Dans un tout autre genre, « Josephine », titre du nouvel album du groupe MPL (Ma Pauvre Lucette) sorti le 31 janvier. J’aime leurs chansons qui racontent des histoires, mélange de hip hop, de rap, de chanson française, mixé avec délicatesse et facéties, et en live plein de drôlerie et le goût du détail (costumes) et de la mise en scène. 

– Cinéma : « Séjour dans les Monts Fuchun » de Gu Xiaogang vu très récemment au cinéma. Une plongée dans la Chine populaire d’aujourd’hui entre le poids et la force des traditions et la réalité quotidienne d’une famille ordinaire. Des séquences longues, un rythme presque au ralenti, une autre civilisation, un autre regard sur le monde. 

– Livre : « Petite Poucette » de Michel Serre, philosophe, épistémologue, membre de l’Académie Française qui est parti à l’âge de 88 ans et qui ne disait pas « c’était mieux avant ».

– Concert : La grosse claque musicale avec le live de The Psychotic Monks, du rock brut et onirique, à fleur de peau, des musiciens d’une grande sensibilités et simplicité en total symbiose, littéralement dévoués à leur musique comme exutoire, un besoin vital de partage avec la salle généreusement.

– Evénement : La manifestation contre le système à point de la réforme des retraites.

 

Ta plus grande émotion musicale ? Plutôt sensible, même en écoutant la radio en voiture je peux avoir des frissons! Celle qui me vient… la chanson « Cucurrucucú Paloma » dans le film « Parle Avec Elle » d’Almodovar, plongée dans l’obscurité d’une salle de cinéma 

 

Ton espoir pour le futur ?

La prise de conscience et l’engagement écologique des jeunes générations. La voie de l’écologie amène forcément à un militantisme humaniste et humble.

Laisser un commentaire