Nouvelle Vague

MA PLAYLIST NV#229

ma-playlist-studio-artmusic-sebastien-camhi-web

SEBASTIEN CAMHI

Ingénieur du son et propriétaire du Studio Artmusic – Nice (06).

 

Comment définiriez vous votre personnalité et votre action?
Je dirais curieux et passionné. Je suis dans la musique depuis mes 8 ans sur divers instruments.
Aujourd’hui j’aide des artistes locaux et internationaux à produire leurs albums. J’écoute leurs besoins, ce qu’ils souhaitent et nous débattons pendant le processus d’enregistrement et de mixage de ce qui pourrait améliorer leurs albums.

Votre playlist.
Musique : la chanson “Shift” de Katatonia, un groupe dont je suis particulièrement fan même si je trouve que leur dernier album est un peu en dessous de ce qu’ils faisaient récemment. Cette chanson brille par sa simplicité et son ambiance unique.

Cinéma : je n’ai rien vu de récent qui m’ait réellement mis une claque mais pour être honnête je ne regarde malheureusement plus beaucoup de film par manque de temps. Ma dernière claque a été “Eternal Sunshine Of A Spotless Mind” de Michel Gondry. Une oeuvre que j’estime parfaitement maîtrisée, mais ça date.

Livre : “Blast” (1,2,3,4) de Manu Larcenet. C’est un auteur de bande dessinée, mais cette série est fabuleuse, prenante, osée et profonde amenant sur de vraies réflexions. Chef d’œuvre, indiscutablement .

Concert : je dirais les concerts du groupe Archive en général, ou alors le groupe de jazz/metal norvégien Shining à Milan, en première partie du célèbre Devin Townsend. On peut parler de raclée un savant mélange de style qui ne tombe dans aucun cliché, fabuleux mais le groupe n’a pas la même dimension en album malheureusement !

Votre plus grande émotion

Ma plus grande émotion a été ma rencontre avec Eddie Kramer (dans le cadre d’une formation) nous avons passé une semaine avec lui. Il nous avait amené les enregistrements originaux de Jimi Hendrix, Led Zeppelin, AC/DC et beaucoup d’autres, le tout enrichi d’anecdotes sur les Beatles et autres légendes. Un moment incroyable et rare.

Mes espoirs pour le futur :
Que l’on retourne dans une époque où la culture (au sens large) reprenne sa place, où les artistes oseraient à nouveau et seraient compris par un grand nombre.

Laisser un commentaire