Nouvelle Vague

MA PLAYLIST NV#222

MA PLAYLIST-Michel Mey-Sacem copie

MICHEL MEY : Délégué Régional de la SACEM

Ta personnalité, ton action ?
Mon rôle est multiple. Il est avant tout de représenter les auteurs compositeurs et éditeurs au sein de la région. Mais au sein de notre Société, il y a trois grandes fonctions :
Accueillir et renseigner les Sociétaires et les futurs Sociétaires, collecter les droits d’auteur et bien évidemment répartir les droits d’auteur.
Ta playlist ?
– Musique : « Second Souffle ». Philippe Villa Trio. Un album de jazz extraordinaire, prix SACEM 2015. Et Niçois de surcroit.
– Cinéma :Le dernier film qui m’a vraiment marqué, même si il remonte à quelques années est « Intouchables ».
– Livre : « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joël Dicker.
– Concert : Tellement nombreux qu’il est telle- ment difficile de faire un choix. Le concert de Lionel Ritchie cet été à la Pinède pour Jazz à Juan, Roberto Fonseca au Nice Jazz festival, Beth Hart aux Nuits du Sud à Vence, Le Mas des Escaravatiers, Les Plages Electro, Les Nuits Carrées, Les découvertes lors des Fiestas des Suds ou du Babel à Marseille et tous les concerts donnés tout au long de l’année par des musiciens aussi généreux que talentueux.
– Evénement : Les évènements du Bataclan.
Ta plus grande émotion musicale ?
Cette fois encore, tant de moments inoubliables et tellement de concerts qui m’ont touché. Une soirée dans un club de Jazz de Nice ou lors de méga concerts. Peut-être récemment le concert de Laurent Voulzy ou Alain Souchon au Nikaia ou Francis Cabrel toujours au Nikaia.
Votre meilleur souvenir : Même si ils sont nombreux, je dirai la rencontre avec Sharleen Spiteri, la chanteuse de Texas qui m’a souhaité mon anniversaire devant 30000 spectateurs lors du Festival Musilac.

Votre espoir pour le futur ?
Des projets de paix et non de malheur afin de donner un avenir et de l’espérance à tout un chacun. Que notre mode de fonctionnement ne soit basé que sur le respect et l’équilibre. Et surtout, continuer à assister et participer aux concerts pour faire reculer l’intransigeance.

Laisser un commentaire