Nouvelle Vague
ZOOM- Lone Redneck-Rick-Franck-D-WEB

#NVmagZoom #SudEst

Ce soir on va faire une émission avec nos amis de Lone Redneck. C’est vraiment Poor Lonesome cowboy puisque Rick tu es tout seul.

 

Que s’est il passé en un an ?

Ca marche plutôt bien, on a de plus en plus de dates, et de plus en plus de belles dates. Nous faisons nos premiers pas au Billy Bob à Paris, qui est la réplique du vrai Billy Bob du Texas, ou de temps en temps Georges Lang fait ses émissions en direct. Ce sont de grosses étapes comme Equiblues, Mirandes.

 

Tout sera filmé je suppose ? Et les images où peut-on les retrouver ?

Sur le site www.loneredneck.com ou sur le facebook loneredneck. On a une heure et demi, et on va faire nos compos. On a quelques passages obligés de reprises, mais l’essentiel sera nos compos.

 

20 ans de groupe, et combien d’albums ?

Six !

 

Pour la suite tu as des idées ?

Oui. Je veux éviter le piège de refaire ce que j’ai déjà fait, mais effectivement les chansons commencent à venir et ce sera forcément un peu plus rock.

 

Mais tu évolues quand même d’album en album ce n’est pas une répétition depuis vingt ans ?

Non non puisque au départ on peut le dire je ne faisais que du rockabilly puis on a fait un album de blues ; Avec les deux albums de Lone Redneck j’ai essayé de rendre hommage à tous les styles musicaux qui représentent le sud des Etats Unis : le cajun, le blues, le bluegrass, la country, le rock,et moi je suis profondément un rocker, c’est pour ça que je pense que le prochain album sera très très rock.

 

Ces différents styles, ils sont en toi ou tu étudies ?

Non non je suis vraiment tout ca . Je joue ce qu’il y a dans ma propre discothèque je me fais plaisir : ZZ Top, Status Quo, j’écoute AC/DC, mais à côté de ça je suis un grand fan de Cochran, de Crazzy Cavan, Hank Williams, j’ai un background musical qui est je l’espère assez large et à un moment donné le problème est de tuer ses maîtres et d’arriver à trouver son propre truc.

 

Mais vous vous faites souvent des reprises, alors tu ne peux pas les tuer ?

Prenons l’exemple du Billy Bob’s, il y aura peu de reprises , le but est vraiment de plus en plus de nous imposer. On a suffisamment de chansons pour pouvoir faire un concert sans faire de reprise, mais effectivement on a un public qui a encore besoin de quelques repères.

 

C’est souvent à la mode de faire un album tribute ou on triture les moreaux, ca ne te tente pas ?

Je l’ai fait pour faire un hommage à Cochran. Peut être une ou deux sur un prochain album mais il faut vraiment trouver quelque chose. Si c‘est reprendre pour reprendre, ca a peu d’intérêt.

 

Qu’est ce que les spectateurs réclament comme reprises ?

C’est pas tellement ce qu’ils réclament c’est ce que je leur propose.

Ah oui genre “c’est moi le chef”

Oui c’est un peu le concept. J’essaie de me faire plaisir d’abord, je suis plus sur des compositeurs genre Jerry Lee, Cochran, moins connus mais qui ont fait l’histoire du rock, quelque chose de plus punchy.

 

De façon pédagogique peut être ?

Professeur Ricky peut être pas , mais c’est pour rappeler que le rock ce n’est pas les forbans ni elvis, mais qu’il y a eu plein de chose, ZZ Top, Les forbans je connais bien, mais ils ont fait des choix…. Le rock ce n’est pas que gentillet, les premiers fauteuils cassés c’était lors des concerts de rock.

 

Tu es allé sur place pour t’imprégner de l’odeur du crottin des chevaux ?

Ben tiens, oui oui j’ai fait mon pèlerinage, même à Graceland, en passant dans tous les sites indispensables Memphis, Nashville, la Nouvelles Orléans, l’Alabama, je me suis vraiment imprégné de l’esprit Redneck, de l’histoire et de la musique.

 

Et chez toi c’est aux couleurs des Etats unis ?

Complètement, il n’y a pas un centimètre carré qui n’évoque pas les Etats-Unis. A la fois le cinéma des années 50 parce que je suis un fou des années 50 : ma cuisine est un Diner, mon salon est un Saloon à la gloire de l’histoire de la guerre de Sécession et des Indiens.

 

C’est la musique qui t’a amené à ça ou l’inverse ?

Je sais plus, j’ai toujours baigné dans les western il y a une photo de mois avec un chapeau de cow boy et une guitare. Finalement, j’ai pas beaucoup changé.

 

Quand tu pars, tu as le droit d’apporter un dvd, un livre, et un cd ?

J’ai cherché : l’île déserte pour les nuls n’existant pas, j’ai choisi comme livre « le blanc soleil des vaincus », un film de clint eastwood « Josey Wales Hors la Loi » et le cd c’est forcément une compilation d’Eddie Cochran. La compilation sortie pour le dixième anniversaire de sa mort et le choc que j’ai eu quand j’ai posé le saphir sur le disque je m’en souviens encore du choc que ça a été pour moi . J’ai pensé « quand je serai grand c’est ca que je veux ».

 

Retranscription de L’OREILLE QUI GRATTE

Interview Réalisée lors de la 719ème émission de L’Oreille Qui Gratte (Le Mardi 17 Octobre 2017).

Disponible sur la Web Radio : radio.loreillequigratte – www.loreillequigratte.com ou les mardis de 19h à 21h sur Agora Cote d’Azur www.agoracotedazur.fr/

www.loneredneck.com

Crédit Photo : Franck-D

Laisser un commentaire