Nouvelle Vague

LES PLAGES ÉLECTRONIQUES

Le 10/08/18 à la Plage et Terrasse du Palais des Festivals – Cannes (06).

#NVmagLiveReport

C’est sous une chaleur avoisinant les 30 degrés qu’a commencé vendredi la treizième édition des plages électroniques. Près de 10.000 personnes étaient réunies pour assister aux sets de la quinzaine d’artistes présents. À peine entré sur le site du festival que l’on peut déjà apercevoir quelques personnes déguisées en licorne, en Charlie comme dans la bande dessinée où est Charlie, ou encore en train de se baigner pratiquement nus dans la mer. Il est 19h20, la charmante Amélie Lens s’apprête à terminer son live. La jeune DJette belge a su faire vibrer la croisette grâce à son set techno très sombre. Direction la Beach Stage pour aller voir Hungry 5. Les festivaliers sont en délire dès les premières notes de la musique d’Worakls “Salzburg.” Leur set techno minimal et mélodieux a su mettre tout le monde d’accord. Une performance live exceptionnelle à six mains. Sur le sable, quelques fans arborent même le t-shirt du groupe aixois. Place au danois Kölsch et sa techno bien dark. Pour l’accompagner, un show lumière et flamme époustouflant se déroule. La soirée touche pratiquement à sa fin, mais pas tout de suite, car c’est au tour de Jamie Jones. Connu grâce à son label  » Hot Créations” et à sa chanson “I’m hungry for the power”, le roi de la house music international a joué pendant presque 1h30. Le public est conquis. Pour cette soirée, l’organisation était millimétrée : toilettes propres, système son impeccable, peu d’attente au bar ou pour entrer dans le festival. Seul hic ? Impossible d’accéder au live de Recondite, car la capacité maximale d’accueil a été atteinte sur la Terrace Stage.

Anthony Carboni

www.plages-electroniques.com/fr

Laisser un commentaire