Nouvelle Vague

LES MUSICALES DE BASTIA

Noa

#NVmagLiveReport

Du 21 au 24/11/19 au Théâtre Municipal de Bastia et au Centre Culturel Alb’Oru – Bastia (2B)

La soirée du jeudi au théâtre démarre avec la chanteuse insulaire Patrizia Poli qui enchante la salle avant l’arrivée de la grande Luz Casal qui ravit son public avec ses plus grands classiques, mais aussi avec des reprises de Dalida. Vêtue de 3 magnifiques robes qu’elle change le long de son concert, elle parle à l’assemblée, avec son charmant accent, pour raconter son parcours et le choix de ses chansons qu’elle interprète avec brio et élégance.

La soirée de vendredi se déroule dans un tout autre cadre, celui du centre culturel Alb’Oru. Le premier groupe, Contraversu, mêle les musiques traditionnelles insulaires avec des influences pop-rock. Le violon apporte également des sonorités venant d’une autre île : l’Irlande. Un mélange très réussit ! En deuxième partie, nous découvrons un homme venu du Québec : Steve Hill. Il a la particularité de faire plusieurs instruments à lui tout seul avec les caisses actionnées avec ses pieds, une guitare/basse avec une baguette attachée sur le manche pour pouvoir également jouer des timbales et divers instruments électroniques. Cela donne un concert atypique de blues-rock avec des pointes d’humour du musicien qui font sourire l’audience. La soirée se termine avec le groupe Sofaz, originaire de la Réunion. Des sonorités et des instruments venus de l’Afrique se mélangent avec de l’électro pour faire danser la salle sur des rythmes effrénés.

Samedi soir, retour au théâtre pour la représentation de Noa. En première partie, nous retrouvons une autre artiste insulaire, Doria Ousset. Un pianiste, un guitariste et une violoncelliste l’accompagnent sur scène pour un set qui mêle douceur et force. Vient le tour de Noa accompagnée de ses deux musiciens de talent. L’artiste israélienne que l’on ne présente plus chante et joue des percussions. Entre chansons lyriques et chants traditionnels, Noa nous fait voyager. Elle passe avec aisance entre les styles et les langues. Une partie de son concert est dédié à son nouvel album : « Letters to Bach ». Elle alterne des lettres qu’elle adresse au compositeur et des chansons qu’elle a écrites sur ses mélodies qui parlent de sujets d’actualité avec tendresse et humour. En résumé, un spectacle de qualité sublimé par l’aura et la gentillesse de cette artiste internationale.

Dimanche, dernier jour du festival, a la particularité d’avoir lieu dans différents endroits et d’être en entrée libre. Des artistes de différents genres musicaux se produisent gratuitement au quatre coin de la ville, notamment Cantid’elle, un ensemble vocal entièrement féminin. C’est le groupe Sofaz qui clôture le festival avec encore une fois leur bonne humeur communicative.

Les Musicales de Bastia sont un festival éclectique qui associe des artistes locaux et des stars de renommée internationale, le tout dans une ambiance chaleureuse et si particulière à la Corse. Un voyage culturel et humain qu’on a envie de vivre à nouveau l’année prochaine.

Luz casal

contraver

Steve Hill

Sofaz

Doria

Noa-2

Cantid'elle

Groupe Insulaire

Sarah Foudrier

Laisser un commentaire