Nouvelle Vague

LA GRANDE SOPHIE

ZOOM-SUD EST-La-Grande-Sophie

#NVmagZoom

Lors de ses études en arts plastiques aux « Beaux-arts » de Marseille, Sophie Huriaux s’intéresse surtout à la sculpture mais aussi à la musique. Attiré depuis toujours par celle-ci, c’est dans des bars-restaurants qu’elle fait son entrée en scène. A cette époque, elle ne reprend pas seulement des titres mais écrit et compose ses propres morceaux. Elle décide de tout quitter pour tenter sa chance à Paris en tant que chanteuse en 1990, c’est là que prend vie « La Grande Sophie ».

 

C’est proche de la ville de Marseille qu’est née la chanteuse en 1969 à Thionville. Dès l’âge de 9 ans, elle découvre la musique et apprend la guitare. Elle monte un petit groupe « Entrée Interdite » durant l’année de ses 13 ans avec son frère et son voisin. Le cerveau c’est elle, les garçons n’ont qu’à bien se tenir. La petite fille est devenue une femme et le groupe a laissé place à La Grande Sophie.

1996,  l’année qui va lancer l’artiste, sa première année en tant que professionnelle. Elle débute sa carrière par sa participation en tant qu’auteure et interprète dans la comédie musicale « La Marée d’Inox » en association avec des artistes tels que Clarika et Jean-Jacques Nyssen. 1997, 18 titres et un premier album, comme l’indique son nom « La Grande Sophie s’agrandit ». A cette époque elle dit ne pas vouloir s’attribuer de genre musical. Dans l’une de ses chansons, « Kitchen Miousic », elle explique sa vision de la musique comme étant une tâche quotidienne.

Tout se passe pour le mieux au début des années 2000, avec « Le Porte-Bonheur » sorti en 2001. Son deuxième album est un succès, vendu à 50 000 exemplaires, la chanteuse sort de l’ombre et se dévoile au grand public. Elle enchaîne en 2004 avec « Et Si C’était Moi » qui lui vaudra 130 000 ventes. Grâce à son troisième album, elle remportera son premier prix, celui des « victoires de la musique » en 2005.

L’artiste marque une pause entre 2004 et 2008, entre-temps, elle exprime son désir de se réorienter dans le domaine musical, elle veut de la nouveauté, changer de style. Fini la « Kitchen Miousic ». En 2007, invitée aux Francofolies de La Rochelle, pour un projet, elle nous chante également six morceaux de l’authentique Barbara. Deux jours plus tard, la chanteuse présente son projet qui attire l’attention d’un certain Arno, un chanteur, qui apprécie sa création. La Grande Sophie accepte de collaborer avec lui mais aussi avec le soutien de David Hadadj. Elle reprend 5 de ses titres et sélectionne un morceau de notre chère Barbara.

Elle sort un EP de 6 chansons, quatre de ses morceaux en acoustique et deux nouveaux titres en 2008, elle affirme son désir de changement en modifiant ses musiques, et leur donne un côté plus frais. Elle succède les concerts en acoustique de la France jusqu’en Belgique, puis en Suisse. Lors de cette tournée, on est surpris par la nouvelle Sophie, indépendante, celle qui se produit dans plusieurs salles où il n’y a qu’elle et sa guitare. D’ailleurs, elle nomme sa tournée « Toute Seule Comme Une Grande ».

Elle reprend très vite sa carrière en 2009 et sort « Des Vagues Et Des Ruisseaux », un album qu’elle produit entièrement seule. 2009, c’est aussi l’année des récompenses pour notre artiste française, des journaux comme « Le Nouvel Observateur » et « l’Express » nomment « Quand Le Mois d’Avril » comme étant l’une des deux meilleures chansons du mois. Télérama suit le même chemin. Elle reçoit même un disque d’or aux Francofolies de la Rochelle.

Depuis, elle a sorti deux autres albums, un en 2012  » La Place du Fantôme » et l’autre en 2015 « Nos Histoires ». Son dernier album en date, le septième est peut-être le meilleur, notamment grâce à une chanson qui en a fait parler plus d’un. Il s’agit de « Maria Yudina », un hommage à cette pianiste et résistante russe. « Je ne suis pas Maria Yudina » nous dit elle, La Grande Sophie en admiration devant cette forte femme de l’époque. Elle met le piano à l’honneur, la mélodie qui en sort est un vrai délice.

Aude Picone

Le 08/03/17 au Théâtre en Dracénie – Draguignan (83) et le 28/03/17 au Grand Théâtre de Provence – Aix-en-Provence (13).

www.lagrandesophie.com

Laisser un commentaire