Nouvelle Vague

KOOL & THE GANG

ZOOM-KoolntheGang-Dome-Marseille

Véritables légendes vivantes du funk, les tubes de Kool & The Gang sont définitivement incontournables et éternels. Entrevue avec le sympathique Robert Bell, dit « Kool », fondateur du groupe, à l’occasion de leurs 50 années passées de carrière !

 

Votre groupe se forma en 1964 et pourtant votre premier enregistrement date de 1969. Que s’est-il passé pendant ces 5 années ?

On était des ados de 14/15 ans et on travaillait dans des clubs, on jouait à des mariages, aux bals de l’école, des trucs du genre, et puis ce gars nous a approché, il s’appelait Gene Redd et il nous a signé notre premier contrat de disques.

 

En 1974, avez-vous été surpris par la réception de « Summer Madness », considérant que c’était un instrumental lent et que tous vos singles étaient dynamiques ?

Il était sur la face B de « Spirit Of The Boogie ». Nous étions surpris et aussi heureux qu’ils aient retourné le disque et joué « Summer Madness » à la radio à Chicago. Des auditeurs pensaient que c’était Herbie Hancock ! Ce single est devenu historique: il a été dans le film « Rocky » avec Sylvester Stallone puis Will Smith l’a samplé pour son single « Summertime » (sous le nom de Jazzy Jeff & Fresh Prince – ndlr.) qui devint alors le plus gros tube de sa carrière. Mais avant cela, nous avions déjà eu 2 gros hits: « Funky Stuff » et « Jungle Boogie ».

 

La plupart de vos tubes sont associés à la voix de James Taylor. Pourquoi refuse-t-il de faire partie du groupe ces jours-ci ?

On lui a donné sa première chance en 1979 avec le single « Ladies’ Night », puis il a quitté le groupe en 1988, puis il est revenu en 1995-96 pour l’album « Salute » et il est resté avec nous jusqu’en 1999… puis il est reparti ! Shawn McQuiller, notre chanteur et guitariste actuel, est un musicien, pas juste un chanteur, d’ailleurs maintenant, tout le monde chante et joue dans le groupe et nous sommes plutôt satisfaits de ce que nous avons. Et si James revenait une troisième fois, qui sait ? Mais pour le moment, on est content de ce qu’on a.

 

Pensez-vous que l’inclusion de « Jungle Boogie » dans la B.O. de « Pulp Fiction » en 1994 a aidé à redonner de l’intérêt au grand public pour votre discographie plus ancienne ou l’impact a-t-il été limité ?

Ça a été un grand film et « Jungle Boogie » était déjà un tube dans les années 70 (n°1 des charts R’n’B). Grâce à « Pulp Fiction », un public plus jeune nous a découvert à travers ce titre. Je me rappelle d’un concert à Atlantic City où un gosse d’environ 10 ans est venu me voir et m’a dit: « j’aime bien ce nouveau morceau que vous avez joué ! » et je savais exactement duquel il parlait, il pensait que c’était un nouveau morceau parce qu’il était dans le film mais ce « nouveau » morceau était un tube bien avant qu’il ne soit né ! (rires)

 

À partir de 1970, vous avez sorti un album par an pendant 15 ans. Un peu moins fréquemment par la suite, et depuis 1996, un seul album original en 2007, « Still Kool ». Qu’est-ce qui a changé dans votre approche pour vous avoir rendu moins prolifique depuis le milieu des années 90 ?

Eh bien, le business a changé, il a passé une dure période avec les téléchargements puis il s’y est adapté. Mais nous travaillons sur un nouvel album qui sortira en Septembre. Nous avons un single que nous espérons sortir en Juin qui s’appelle « Is It Kool Wit U ? ».

 

Votre album de chansons de Noël sorti fin 2013 sonnait très électronique. Est-ce une nouvelle direction pour le groupe ou allez-vous retourner à vos racines jazz-funk ?

En fait, c’était quelque chose que nous avions essayé de faire depuis presque 50 ans – chaque année, on nous demandait quand est-ce qu’on allait faire un album de Noël mais on ne trouvait jamais le temps. En 2013, on était en tournée avec Kid Rock et entre le studio de mon frère sur la Côte Est et celui de George Brown sur la Côte Ouest, nous sommes enfin arrivés à le réaliser. Mais pour le nouveau single, ce sera un mélange d’un peu d’années 70, d’années 80, un peu de jazz… Bruno Mars m’a dit qu’il a grandi en nous écoutant et ça s’entend dans la musique de ces jeunes artistes. On va retourner au funk, au jazz et aux belles ballades, on va faire un peu de tout…

 

En 50 ans, vous n’avez que très rarement collaboré sur disque. Etait-ce un choix délibéré de peu collaborer ?

On a fait quelques trucs récemment. Un morceau avec DJ Cassidy et aussi Neal. Ils essaient de les sortir pour cet été. On avait fait un morceau avec Nile Rodgers qui s’appelait « I Wanna Dance » et je pense qu’il va le mettre sur son prochain disque qui sort bientôt. On a parlé à Kem, un chanteur RnB, et on a aussi fait 10 concerts avec Kid Rock. On n’a pas réussi à finir sur son dernier album mais si on trouve le morceau adéquat, alors il se peut qu’on fasse quelque chose avec lui. On a aussi fait 48 concerts avec Eddie Van Halen il y a 2 ans. Pour répondre à ta question, on cherche à collaborer avec d’autres artistes cette année et la prochaine.

 

Quelle est votre position sur l’industrie musicale actuelle et la façon dont la musique est distribuée ?

Il semble que l’industrie revient lentement à ce qu’elle était dans les années 70 – il sortent d’abord un single puis un deuxième avant de sortir l’album – ils veulent être sûrs que les gens vont aimer votre disque. Quant aux tournées, c’est vraiment à l’ancienne: il suffisait de sortir un single pour tourner. Un tube et vous pouviez tourner et c’est ce qui se passe de nos jours, la plupart des artistes sont obligés de tourner à cause des téléchargements qui ralentissent l’industrie, alors il faut former corps avec vos potes de tournée et être capables de jouer en concert. Et on le fait tout le temps, on fait plus de 100 concerts par an.
En fait, on travaille sur un projet avec Questlove du groupe The Roots, une version d’un de nos titres des années 70: Fruitman. Il y a un artiste hip hop très connu qui l’a samplé (J Dilla – ndlr.). On va en faire une quantité limitée en vinyle uniquement et ça sortira en Juin. Bon, il se peut qu’il y ait aussi une version numérique…

 

Quel est l’avenir de Kool & The Gang maintenant ?

Eh bien, le nouvel album, puis une compilation d’artistes reprenant nos chansons, on est en pourparlers pour faire une comédie musicale à Las Vegas dont le titre provisoire serait « It’s A Celebration », puis, avec un peu de chance, un livre sur Kool & The Gang et enfin le film. Nous avons plus ou moins tout fait. Ce sera dans les 2 ans à venir. Nous sommes aussi heureux de jouer en France pour le 14 Juillet ! Dis à nos fans que nous les verrons bientôt !

Christopher Mathieu

 

Le 09/06 au Dôme – Marseille (13) et le 12/07 au Nice Jazz Festival, Place Masséna – Nice (06).
koolandthegang.com

Laisser un commentaire