Nouvelle Vague

KENT : Le Temps des Âmes

CD-kent-le-temps-des-ames(Thoobett)

★★★★☆

Puisque même Iggy Pop reprend du Piaf et du Joe Dassin, il faut se rendre à l’évidence : le rockeur (le vrai, celui avec le tatouage « maman » sur le bras) finit invariablement par s’adoucir. Idem pour Kent, ex-front-man de Starshooter qui, arborant la vieillesse rassurante d’un Robert Redford, en vient naturellement à l’introspection. Voix grave pour interprétation idéale, l’ancien punk est irréprochable en artisan de l’émotion brute sur « Ellis Island » ou « Passion Killer», mêlant jusqu’au flow Renaud Séchan et les pianisteries d’un Berger sur « Jeune Con », ode satirique à l’entre-deux âges. Qu’on se le dise, ce mondialisme hystérique a parfois du bon lorsqu’un rockeur français (sous la houlette d’un rosbif) pose ses mots sur le piano d’un berlinois, élevant la spontanéité au rang du beau.

Dimitri Walas

 

Laisser un commentaire