Nouvelle Vague

JAZZ A JUAN, le 21/07 à la Pinède Gould – Juan-Les-Pins (06)

Marcus_Miller©Sauvage

Il y avait fort à faire ce jeudi pour changer les idées d’un public meurtri. Malgré la cumbia tendance afro du bassiste Richard Bano et son Mandekan Cubano et la neo-soul de Selah Sue incluant une reprise de « Lost Ones » de Lauryn Hill, l’auditoire avait peine à entrer pleinement dans le jeu. Les premiers morceaux lancinants frisant la nostalgie de Marcus Miller, issus de son dernier album « Afrodeezia », n’aidèrent pas le processus, mais à chaque reprise de classiques à la sauce jazz-funk avec une bonne dose de virtuosité à la basse, l’ambiance se transforma progressivement, et ce dès le « Papa Was A Rolling Stone » des Temptations. Il fut plus tard rejoint sur scène par Selah Sue pour « Ain’t No Sunshine » de Bill Withers (invitant étrangement un peu de pluie au spectacle, mais suffisante pour dissuader 1/10ème du public de rester en gradins), dédicaçant son morceau « Gorée » qu’il interpréta à la clarinette basse avec une pensée émue pour les victimes et familles de l’attentat de Nice, et clôturant le concert par une version instrumentale non moins émouvante de « Time After Time » de Cyndi Lauper suivi d’une 2ème reprise avec Selah: « Piece Of My Heart » de Janis Joplin. Marcus, faiseur de miracles, prit une audience endeuillée et réussit à la faire danser jusqu’à la standing ovation. Chapeau (et même pork pie) !

Christopher Mathieu

Crédit photo : Sauvage

Laisser un commentaire