Nouvelle Vague

JANE BIRKIN

A-VENIR-jane-birkin-(c)-michael-c-maiers

Jane Birkin promet la « même émotion dix ans après ». Elle présente de nouveau « Arabesque », telle une recréation. « Arabesque est peut-être ce que j’ai fait de mieux ! Comme une comédie musicale telle West Side Story, ça tient le coup ! », confirme presque étonnée la chanteuse à l’accent so british. Sur scène toujours cette ambiance intimiste, les musiciens reprennent leur place, Jane retrouve sa robe rouge, et la magie opère. Le spectacle justement : des textes de Serge Gainsbourg mêlés à des rythmes orientaux. Le pari était plutôt risqué mais les arrangements du violoniste algérien Djamel Benyelles (fondateur et leader du groupe Djam and Fam) ont su convaincre les oreilles les plus sceptiques. Depuis les premières notes sur la scène de l’Odéon en 2002, beaucoup de choses, une tournée de 200 dates en France, puis à l’étranger, un album live sacré disque d’or (avec plus de 100 000 exemplaires vendus). Arabesque, était au départ « un hasard », devenu des sonorités métissées affirmées, un succès, mais avant tout une belle aventure.

Aurélie Mignone

Le 20/11 au Théâtre Liberté – Toulon (83, le 29/11 au Théâtre Anthéa – Antibes (06) et le 30/09 au Théâtre Le Forum – Fréjus (83).

www.janebirkin.net

Laisser un commentaire