Nouvelle Vague

J.M. Jimenez/ M. Peillon/ L. Sarrien

trio

#NVmagLiveReport
Le 28/04/19 à La Villa Eilenroc – Antibes (06)

10h45, on pénètre dans le site de la villa Eilenroc par le portail monumental avant d’arriver à l’escalier qui nous mène à la salle du concert. Immenses tapis sur le sol et lustres à pendeloques au plafond. Le bleu du ciel perce à travers le feuillage des arbres pour un complément d’éclairage naturel. 11h précises, les portes se ferment, Monsieur Bianchini, directeur du conservatoire présente le programme et les musiciens qui rejoignent leurs instruments peu après.
Juan Manuel Jimenez au piano, un Steinway rutilant, Marc Peillon à la contrebasse et Laurent Sarrien au vibraphone. Une formation inédite, montée spécialement pour l’occasion de ces concerts des Lundis du Conservatoire. Leur répertoire une promenade jazz entre compositions personnelles et thèmes d’artistes de renom, revisités dans des arrangements conçus de manière collégiales par les trois musiciens. Ils débutent par le « Spiral » de Kenny Baron puis « Drama » du pianiste pour lequel Marc Peillon n’hésite pas à utiliser sa contrebasse aussi comme instrument de percussions. Un très beau moment de swing dans leur interprétation du fameux « Dolphin Dance » d’Herbie Hancock, la mer n’est pas loin, les dauphins non plus peut-être. On restera dans l’eau avec « Grand Large« , une composition de Marc Peillon. Il expose le thème dans une longue ligne de basse, très belle, dans laquelle on croit reconnaître quelques harmonies du Yesterday des Beatles. Puis viennent d’habiles entrelacs d’arpèges piano-vibraphone. Plus tard, un passage plus bluesy avec « Last Interview » ou encore une magnifique mélodie due à Steve Swallow. Le concert s’achève avec « Nardis » de Miles Davis (ou bien de Bill Evans ?). Une très belle introduction au vibraphone par Laurent Sarrien, rejoint par ses deux amis pour un final où se mêlent beauté et émotion.
On profite quelques instants du magnifique jardin, le temps de quelques photos avant de retourner, enchanté, à notre dimanche.
de quelques photos avant de retourner enchanté à notre dimanche.

Jacques Lerognon

Double trio
double

Le jardin
jardin elienroc

Le vibraphone
vibra

Laisser un commentaire