Nouvelle Vague

HARDCORE SUPERSTAR

#NVmagZoom

Hardcore Superstar fait partie des valeurs sûres du sleaze rock. «You Can’t Kill My Rock’N Roll» est leur onzième album et ne déroge pas au style direct du groupe un rock très influencé par Motley Crue et le punk rock. Vic le guitariste nous donne le processus créatif du groupe et réaffirme fort ses convictions dans le rock’n’roll !

Comment avez vous composé l’album ? Tous ensemble ou chaque membre arrive avec ses idées ?

Cela a commencé avec le batteur qui a composé quelques riffs et des chorus. Et il a dit au reste du groupe que l’on pouvait s’en servir comme base de départ. C’était une bonne idée et chacun pouvait essayer de trouver des solutions pour faire quelque chose de mieux.

Pourquoi le titre «You Can’t Kill My Rock’n Roll» ? Y a t’il une signification particulière ?

Oui bien sûr ! L’idée vient d’une publication sur Instagram de Danko Jones. Il a posté les images de célèbres rock star qui disent que le rock’n’roll est mort. Et Danko était très en colère avec cela et je suis d’accord avec lui. On doit soutenir le rock’n’roll et quoi que vous fassiez vous ne pouvez tuer le rock !

 

La couverture de l’album rappelle fortement celle de Black Sabbath «Heaven and Hell», c’est volontaire ?

C’est une grande inspiration pour nous absolument ! Nous avions cela et «1984» de Van Halen et aussi Rage Against The Machine avec les émeutes et les fusils à pompe c’était de grandes influences pour nous.

Beaucoup disent que le rock’n’roll est mort vous en pensez quoi ?

Nous avons fait un album pour dire que c’est stupide !

 

Vous avez maintenant onze albums à votre actif et votre premier album « Bad Sneakers and A Pina Colada » est de 2000 donc 18 ans. Quel est la clé de votre longévité ?

Juste rendre les choses intéressantes et fraîches et se plaire et ne pas faire les mêmes choses continuellement. Avec le groupe nous n’avons jamais cessé de prendre des risques. On croit vraiment à ce que l’on fait, on saisit les chances.

 

Vous avez vus des changements dans le monde de la musique?

Oui bien sûr ! Il change tout le temps mais tu ne peux tuer le rock’n’roll !

 

Sur votre nouvel album vous avez de nombreux singles comme « Baboon » et « Bring Your House Down » ainsi que l’hymne de votre album « You Can’t Kill My Rock’n Roll ». Pourquoi autant de singles ?

Nous avons fait six singles, c’est une décision que nous avons pris et planifiés depuis quelques temps. Nous voulons donner aux gens les chansons qu’ils méritent ! Nous avons réalisés pour cela des illustrations et vidéos. Les bonnes chansons font de bon singles.

 

Quel conseils donneriez-vous à un jeune groupe qui voudrait se lancer dans le rock’n’roll ?

Le conseil que je donnerai est de décider ce que vous voulez faire et avoir un plan ! Si vous voulez jouer et répéter pour le fun faites le ! Mais si vous voulez avoir du succès vous devez avoir une idée claire de ce que vous voulez faire avec le groupe et emmener le groupe au niveau supérieur. Vous devez avoir une idée précise de ce que vous voulez faire !

Laurent Therese

www.hardcoresuperstar.com

Laisser un commentaire