Nouvelle Vague

FESTIVAL NUITS CARRÉES

Le 29/06/19, dans le cadre du festival Nuits Carrées, au Fort Carré – Antibes (06).

#NVmagLiveReport

18 heures, le Fort Carré ouvre ses portes aux spectateurs. Les mélomanes investissent peu à peu les lieux, se dispersent entre la buvette, le snack et l’amphithéâtre en plein air. Tout est bon pour se rafraîchir, des rares coins d’ombre aux glaçons des boissons fraîches. Le soleil tape encore quand le premier concert commence, les organisateurs distribuent des éventails. Mais malgré la canicule, il fallait être aux Nuits Carrées ce samedi 29 juin. Il fallait y être pour écouter la pop posée et aérienne de Fred Nevche, entendre sa voix douce, ses textes poétiques et ses encouragements pour les auditeurs qui s’éventent assez mollement. Il fallait y être pour la prestation solaire de Cléa Vincent, son sourire et son énergie, pour la voir enchaîner en dansant les morceaux de son dernier album, « Nuits sans sommeil ». Il fallait être aux Nuits Carrées pour Anna Calvi, seule sur scène, guitare électrique et voix incroyablement puissante dans la nuit tombante, sa tenue rouge se mariant aux tons roses du soleil couchant. Il fallait y être aussi, et certains vous diront « surtout », pour Dionysos et l’énergie incroyable des musiciens, pour voir Mathias Malzieu déchirer son pantalon à force de se démener sur la scène, pour le voir se jeter dans le public, monter dans les gradins et observer de haut la foule en délire. Enfin, il fallait être aux Nuits Carrées pour bouger sur les rythmes électro de Jeanne Added jusqu’à 2h du matin, pour admirer sa voix puissante et la voir, elle aussi, déchirer son pantalon sans le vouloir, portée par la rythmique intense de ses morceaux. Bref, il fallait être au Fort Carré, écrin de verdure sublimé toute la nuit par le talent éclatant des artistes qui l’ont investi.

Elisa Fernandez

www.nuitscarrees.com

Laisser un commentaire