Nouvelle Vague

EVE BEUVENS HEPTATOMIC

heptatomic

#NVMagLiveReport

Le 16/11/17 au Théâtre Alexandre III –Cannes (06)

La première soirée des 21e rencontres Jazz sous les Bigaradiers de La Gaude était délocalisée dans la petite ville côtière voisine, Cannes! Le très beau théâtre Alexandre III accueillait le septet de la pianiste belge Eve Beuvens. Outre la leader, la formation était composée de Manolo Cabras à la contrebasse, Lionel Beuvens à la batterie puis trois soufflants, aux saxophones alto et baryton, Grégoire Tirtiaux, au ténor, Sylvain Debaisieux, à la trompette, Laurent Blondiau et à la guitare, Benjamin Sauzereau. Ils nous ont présenté un set d’un jazz élaboré aux arrangements très écrits. Une musique d’une grande subtilité, flirtant souvent avec un free jazz original et coloré. Une musique d’une énergie allant croissant tout au long du concert. De superbes thèmes aux audaces harmoniques sophistiquées mais joyeuses. Des compositions aux métriques recherchées. Si Eve Beuvens donnait parfois le ton, une idée de la mélodie, sur son clavier, le trio piano, basse, batterie assurait plutôt une rythmique impeccable sur laquelle pouvait se poser les envolées des cuivres dont la richesse des timbres fut un plaisir de tous les instants. La guitare n’était pas en reste tant avec les doigts que le médiator ou même le bottleneck. On a tout particulièrement apprécié les chorus à l’unisson entre le sax baryton et la guitare. Il fallait oser cet assemblage de sonorités. Un grand moment de jazz qui laissait fort bien augurer de la suite de ce festival qui court jusqu’au 25 ce mois.

Jacques Lerognon

eve beuvens

Grégoire Tirtiaux Sylvain

manolo

Laisser un commentaire