Nouvelle Vague
DU-TAC-AU-TAC-Stiff-Thomas3

STEPHANIE «STIFF» THOMAS

Responsable pôle territoires et environnement professionnel des lieux de musiques actuelles à la Fedelima. Présidente du réseau Européen de lieux et festivals Live DMA.

 

Ta première pensée le matin ?

Je dirais : “Aïe!” (rires).

As-tu une idole secrète ?

Neil Young.

Quel est ton humoriste préféré ?

L’humoriste qui réalise la chronique hebdomadaire de « Bonjour Tristesse » sur le web.

Collectionnes-tu un objet particulier ?

Les vinyles.

Qu’aimes-tu le plus chez une personne du sexe opposé ?

Son intelligence.

Quelle personnalité t’a le plus marquée sur ton chemin ?

Jello Biafra (chanteur des Dead Kennedys) pour son engagement politique.

Quel est ton film culte ?

« Brazil » (de Terry Gilliam), car il évoque un point de vue sur le totalitarisme que je trouve génial, une belle allégorie.

Quelle est ta plus grosse honte ?

Plus jeune j’ai interviewé Anton Newcombe, leader du groupe Brian Jonestown Massacre. La première question que je lui ai posé concernait le film « Dig » qui retraçait l’histoire de ce groupe, mais ce que je ne savais pas c’est qu’il ne supporte absolument pas qu’on lui parle de ce film et l’interview s’est donc très mal passée.

Quelle chanson fredonnes-tu sous la douche ?

Ce matin c’était « Rendez-nous la lumière » de Dominique A.

Quel est le lieu où tu te sens vraiment bien ?

Chez moi, comme je n’y suis pas souvent…

L’homme ou la femme qui te fait fantasmer ?

Matthew McConaughey dans la série « True Detective ».

As-tu une manie qui énerve tes proches ?

Je n’arrête pas de me recoiffer (rires).

As-tu une citation préférée ?

« Happiness is a warm gun »

Le dernier chanteur /groupe qui t’a marqué ?

Olivier Mellano et son dernier album « MellaNoisEscape ».

Un adjectif qui te caractérise ?

Fonceuse.

Qu’est-ce que tu détestais le plus étant enfant ?

Les épinards.

Un rêve à réaliser ?

Travailler dans un ranch dans le Montana.

Quel mot te dégoûte particulièrement ?

L’impuissance, mais aucun rapport avec le sexe (rires). Être impuissant face aux choses de la vie, je crois que ce mot ne devrait pas exister car on a toujours des moyens d’agir.

Laisser un commentaire