Nouvelle Vague

DIRE STRAITS : Making Movies

#NVmagAlbumDeLegende

Sorti le 07/10/1978

1977, Grande-Bretagne. Dire Straits naît de l’association des frères Knopfler et du bassiste John Illsley, bientôt rejoint par Pick Withers à la batterie. Alors que la période punk et disco bat son plein, le groupe défend un rock plus classique, influencé par des piliers du genre comme Eric Clapton et Bob Dylan, et traversé par des accents blues et country. Ils accompagnent les Talking Heads sur leurs tournées, puis se lancent dans la conception d’un premier album, “Dire Straits”, qui signera le début de leur succès, de pair avec le single au succès planétaire, “Sultans of Swing”. Le groupe aux cent vingt millions d’albums vendus est dès lors reconnu comme un nom incontournable du rock des années 80. Leur séparation en 1993 n’affaissera pas l’engouement du public à l’égard de leur musique.

“Making Movies”, troisième album de Dire Straits, marquera les esprits en 1980. On en retiendra notamment “Romeo and Juliet”, dont le riff reste dans toutes les mémoires, et “Tunnel of Love”, morceau emblématique de l’énergie qui se dégage du groupe. Encore une fois, la guitare virtuose de Mark Knopfler relève du génie, répondant en liberté aux autres instruments. Ce que l’on retient de cet album cependant, c’est qu’il est un parfait exemple des influences qui colorent le rock de Dire Straits. On y retrouve des tonalités country évidentes, comme sur “Les Boys”, tout comme des touches rock’n’roll avec “Solid Rock”. Le groupe puise son inspiration dans les années passées sans jamais nous déconcerter, et c’est précisément cette intemporalité qu’il atteint qui en fait un groupe de légende.

Elisa Fernandez

Laisser un commentaire