Nouvelle Vague

DAUGHTER : Not To Disappear

LDe_2015__178, 27/09/2015, 15:10,  8C, 6000x5980 (0+1377), 100%, Oct 5th -2013 ,   1/8 s, R43.1, G22.1, B44.7

(4AD)

★★★☆☆

Lancés par leur magistral coup de pub d’avoir repris « Get Lucky » de Daft Punk en version indie folk éthérée à peine un mois après la sortie d’un premier album dépressif et profondément ennuyeux pour emo kids en mal de vie sur le célèbre label 4AD, il fallait voir si ce 2ème album allait pouvoir détacher leur étiquette d’ersatz sans inspiration de Warpaint. Et en effet, ils ont cette fois-ci ajouté une légère touche Chromatics tendance d’il y a 5 ans qui laisse néanmoins toujours aussi dubitatif sur leur réelle créativité. Épiphénomène de mode, nul doute que les festivals leur feront les yeux doux quelques temps, mais sur le long terme, il ne leur suffira pas d’avoir une réverb sur une guitare et une voix plaintive et chevrotante prétextant la fragilité de la beauté pour se hisser au rang de leurs prédécesseurs du genre, plus substantiels.

 

Christopher Mathieu

Laisser un commentaire