Nouvelle Vague

DANAKIL : La Rue Raisonne

(Baco Records)album-danakil-la-rue-raisonne-web

★★☆☆☆

Avec des concerts enchainés tout l’été, Danakil a vraiment rencontré son public, pour un groupe Reggae c’est exceptionnel. Toujours fidèle à ses principes fraternels et progressistes, Danakil a un effet positif sur son public novice, qui entre ainsi de manière conviviale dans l’univers reggae. A chaque album on note des avancées sur la production et les arrangements même si les lacunes artistiques du groupe persistent. Malgré un potentiel de créativité très limité, un chant scandé qui tourne sur les mêmes phrasés et des fautes de gout (la reprise de La Foule de Piaf sur scène relevait d’une torture acoustique), Danakil sauve la mise par des featurings qui pimentent intelligemment un ensemble trop consensuel, un discours irréprochable et une implication sociale sincère que cet album met en avant.

Emmanuel Truchet

3 Commentaires

  1. Bats 5 novembre 2016 à 17 h 23 min

    Je suis tombée par hasard sur cet échange pimenté ! Je tenais à vous faire part de mon avis. C’est grâce à Danakil entre autre, que j’ai vraiment kiffé le reggae. Leurs textes, rythme musique me parlent, et leur engagement Humain m’émeut tant ma conscience se rapproche de la leur. Cependant je reste un peu sur ma fin pour ce dernier album… c’est qu’en voyant la pochette d’un homme hurlant, avec cette rage de vaincre je m’attendais à un album radicalement différent, avec le même fond mais dans une forme musicale bien différente : un flow et des rythmes plus rapide, des featuring avec des pro du freestyle comme General Levy. Je pensais justement que par votre titre Back again on explorerai un univers plus poignant, où la rue raisonne, le cri, la rage du peuple à l’instar de Kenny Arkana : Médiatox et LA meilleure de l’album je trouve, elle DEFOONCE !!!
    j’aimerais donc vous voir dans un son moins pacifique, plus rentre dedant ( à l’instar de tiken jah: « gauche droite c’est la même chose !!  » par exemple ) j’ai compris que l’utopie reste notre neverland, mais pour changer les choses on est bien obliger de taper du poing je pense !
    Bonne continuation et excellente tournée !
    On se verra surement, enfin moi je vous verrai ^^

  2. Emmanuel Truchet 24 septembre 2016 à 9 h 54 min

    Bonjour c’est moi qui ai écrit ce texte et je tiens tout d’abord à m’excuser pour les 2 erreurs factuelles : en effet danakil réalise de nombreux concerts mais n’en a pas fait cet été et j’ai commis une autre erreur car le titre de Piaf repris était je ne regrette rien. Mille excuses donc … Cependant j’ai déjà vu danakil sur scène 10 fois au minimum depuis des années et je travaille auprès d’adolescents depuis 20 ans. Je peux à ce titre donner un avis et sur la musique et l’esprit du groupe comme sur son attractivité sur un jeune public qui entre grâce à danakil dans l’univers passionnant du reggae. Cette capacité du groupe a éblouir un public novice n’a rien de degradadant… Je pourrais enseigner à l’université mais j’ai fait le choix de rester auprès de jeunes mal préparés pour affronter le monde qui les attend et si c’est moins prestigieux en société je suis très fier de ce que je fais… Danakil peut être fier du travail de fond qu’ils accomplissent. Après aucune des personnes érudites et expérimentées en matière de reggae que je connaisse ne se passionne pour danakil car nous trouvons leur musique et leurs textes parfois simplistes tout en étant conscients que cela peut plaire à une audience plus ouverte (oú moins saturée). Batik très sympa et positif au demeurant doit enrichir sa culture mélodique et rythmique et peut-être apprendre à évoquer plutôt qu’à décrire pour donner une tournure plus spirituelle et philosophique à son propos pour entrer dans une autre dimension qui pour l’instant se refuse au groupe. Il me semble qu’aujourd’hui danakil a davantage besoin de ce type de commentaires pour avancer que d’applaudissements béâts. Les musiciens aiment être flattés car ils ont mis toute leur sincérité dans leur travail mais ce n’est pas toujours le meilleur service à leur rendre… Tout comme formuler des critiques non fondées ou non étayées ce qui n’était pas mon cas … Et puis non si l’album ne m’a pas ébloui c’est qu’il ne m’est pas destiné et ce n’est pas un problème en soi … Il n’y avait qu’à voir l’émerveillement du jeune de 19 ans à qui je l’ai offert ! Et d’appuyer sur cela ne dispense pas d’entendre ce que j’écris… Bonne route à vous… Vraiment !

  3. Dass 21 septembre 2016 à 13 h 04 min

    héhé! Du lourd cette chronique! Alors pour info, contrairement à ce qui est dit dans cette article, ya eu aucune tournée du groupe cet été! ( Vu qu’on prépare la sortie de notre album). Notre public est loin d’être novice, ca fait maintenant 15 ans qu’on le croise assidument! Et enfin, Danakil n’a JAMAIS repris « La Foule » de Piaf. Un article donc, dont la perspicacité n’a d’égal que notre créativité artistique!
    Merci quand même de vous être donné la « dure peine » d’écouter l’album!
    Mathieu Saxophoniste de Danakil

Laisser un commentaire