Nouvelle Vague
Claudio Capeo
Monaco, 29/04/2017
Jluc Thibault

#NVmagLiveReport

Cela faisait très longtemps que je n’étais pas revenu dans cette salle magnifique, certainement trop longtemps. Pour cette soirée, la nouvelle étoile de la chanson populaire aux sonorités très folk et parfois pop était à l’affiche. « Un homme debout », « Ca va ça va »… sont sur toutes les lèvres et quand l’air est entré dans votre tête, il est difficile de l’oublier. Mais qu’en sera-t- il en live ? La bande de sales gosses, c’est Claudio qui se présente ainsi, lui et son groupe, arrive sur une musique très pop. Dès le début, on sent que le chanteur a envie de partager sa joie d’être sur scène, de chanter devant une salle comble alors qu’il y a un an, les concerts intimistes dans les bars se succèdent. Porté par la voix éraillée, une musique percutante, plus rock que sur les disques, le public chante, danse et exulte lorsque Claudio descend au milieu de ses amis pour reprendre « Chez Laurette ». De très beaux jeux de lumière, des jeux de scène simples mais efficaces ont masqué pour moi une voix trop forte. Une très belle soirée ! Mon souhait serait que la nouvelle étoile devienne un vrai soleil dans la musique française tant sa jeunesse apporte un souffle nouveau, et non une étoile filante qui se perdrait dans le cimetière des artistes qui n’ont laissé à la postérité qu’un album.

JLuc Thibault

Le 29/04/17, à l’Espace Léo Ferré – Monaco (98)

Claudio Capeo Monaco, 29/04/2017 Jluc Thibault

Claudio Capeo Monaco, 29/04/2017 Jluc Thibault

Claudio Capeo Monaco, 29/04/2017 Jluc Thibault

Claudio Capeo Monaco, 29/04/2017 Jluc Thibault

Claudio Capeo Monaco, 29/04/2017 Jluc Thibault

Claudio Capeo Monaco, 29/04/2017 Jluc Thibault

Claudio Capeo Monaco, 29/04/2017 Jluc Thibault

Laisser un commentaire