Nouvelle Vague

BLONDE AMER : Tout ce délire

(Todjo)

★★★★☆

#NVmagAlbum

Après plusieurs mois de silence, le trio parisien revient enfin avec ce cinquième album « Tout ce délire ». Le moins que l’on puisse dire est que l’étiquette pop/rock leur sied plutôt bien. « Désolé, je n’ai pas la foi » intronise l’album, et ce qui saute aux oreilles en premier c’est la voix si caractéristique de Jérôme Santelli, proche de celle de Mathieu Chedid dans le phrasé ! Puis, place au blues traditionnel et aux guitares électriques rageuses sur « Rien de grave en soi », des mots forts bien placés qui se baladent sur une mélodie en symbiose parfaite. Le trio se targue d’un beau visuel et dans cet album, leur côté dandy leur va à la perfection ! L’exercice et le parti pris du rock en Français peut être risqué, mais Blonde Amer s’en sort brillamment, notamment sur « Qui se souviendra de nous ». Le son est agréable, la batterie, la basse, les guitares et les voix sont dosées avec justesse. « Le vent se lève », là encore distille un excellent blues accompagné d’un orgue discret mais efficace. « Rebelle, rebelle » rappelle un peu Téléphone et Jean-Louis Aubert. En conclusion, un disque honnête et plein d’énergie.

Céline Dehédin

Laisser un commentaire