Nouvelle Vague

Le 16/02/19 au Poste à Galène – Marseille (13).

#NVmagLiveReport

Si je vous dit qu’il est possible d’aller au concert de Blockhead pour voir Boogie Belgique et au final prendre son pied devant Hugo Kant, et bien c’est en quelque sorte l’histoire de cette soirée. Tout commence par un rendez-vous dans la petite salle phocéenne du Poste à Galène. Arrivé sur les lieux, on se rends vite compte que le public est déjà très motivé par les deux compères de Boogie Belgique, entre Oswald Cromheecke aux platines et Ambroos De Schepper au Saxophone, le duo était des plus efficace allant de morceaux entraînant tels que “Mr Fischer” à des titres plus envoûtant tels que “Forever & Ever”. Le duo Flamand à peine terminé, que le phocéen Hugo Kant rentre sur scène et nous offre quelques minutes d’entracte le temps pour lui d’installer tout son matériel, car vu du salon au-dessus de la scène, cela peut paraître beaucoup pour un seul homme mais pour ce marseillais il n’y a pas d’exagération, car tout juste commencé, chaque élément prend sa place dans cet ensemble parfaitement maitrisé, Hugo Kant nous emporte dans son univers avec toute la fraîcheur qu’apporte  la performance live, cela donne des morceaux uniques grâce à des improvisations de flûte traversière, d’orgue ou même des basses profondes aux sonorités dub ont su conquérir le public toujours aussi énergique pour la suite du programme. Et personne ne fut déçu, l’Américain Blockhead nous a d’emblée sorti du tiroir quelques titres bien percutant allants de bon vieux hits de chez Ninja Tunes jusqu’à son dernier album « Free Sweatpants » rempli d’excellentes performances vocales d’artistes comme Aesop rock ou même Open Mike Eagle. Le temps de réaliser que cette soirée est une vraie surprise, que voilà déjà arriver l’heure de la clôture, laissant tout ce monde repartir le sourire au lèvre et la tête dans les nuages.

Rolland Hily

www.blockheads-grindcore.fr

Laisser un commentaire