Nouvelle Vague

BLACK BOMB A

#NVmagZoom

 

Entre rébellion punk, puissance du hardcore et du trash, Black Bomb A est LE digne représentant du genre en France et ce depuis 23 ans. 7 albums et bientôt un huitième, 1 EP et 2 DVDs live, plus tard, et des centaines de concerts, Black Bomb A revient en force avec donc un nouvel opus éponyme et une nouvelle tournée. La recette est d’une efficacité déconcertante : section rythmique puissante, riffs à vous en décoller les tympans et deux chants absolument en symbiose. Le plus incroyable étant encore le live, tant le prodigieux échange d’énergie entre Black Bomb A et son public, est monstrueusement communicatif ! Entrevue avec le plus déjanté des chanteurs de métal : Arno.

Début octobre sort « Black Bomb A » chez Verycords, votre nouvel album, en combien de temps a-t-il été réalisé ?

Concernant l’album, nous avons mis pas mal de temps, et nous nous sommes arrêtez de tourner pendant un an, pour justement le composer. Nous avons au début beaucoup répéter pour trouver les bons arrangements. En commençant par une pré-production, pour bien travailler les morceaux en amont. L’enregistrement en lui-même et les prises de son ont dû s’étaler sur un bon gros mois. Et encore quelques semaines pour le mix et le mastering. Le studio est une discipline difficile mais qui en vaut la peine.

Le premier titre « Wake up », tourne déjà sur le net, alliant efficacité et sobriété, est-ce la caractéristique première de ce nouveau disque ?

Nous sommes effectivement revenu à des basiques. « Wake up » et le reste de l’album est assez rentre dedans, c’est un bon condensé de tout ce qu’on a pu faire depuis le début de notre carrière. C’est du Black Bomb A pur jus ! Ce disque nous représente bien à l’instant T, car c’est direct et sans fioritures.

En juin vous avez joué au Hellfest, quel sont pour toi, les particularités du plus gros festival de métal français ?

Déjà, il y a une programmation assez énorme et l’endroit est juste sublime, car c’est pensé pour les passionnés. Il est évident que ce festival est juste génial. D’ailleurs plein de groupes étrangers n’hésitent pas à l’encenser. L’ambiance super cool y ai aussi pour beaucoup, et tout le monde est là pour se faire plaisir ! Les scènes sont juste fantastiques ! Ce genre de festival est vraiment l’occasion de faire la fête.

Vous êtes plutôt scène alternative ou scène conventionnée ?

Dans le groupe chacun a ses préférences. Autant c’est génial de jouer devant 30 000 personnes car c’est monstrueux. Personnellement, j’aime jouer dans des salles de 300/400 personnes et aussi les petits clubs car le contact avec le public est direct. Après, nous aimons toutes les configurations de concert. Nous aimons jouer partout !

Qu’est-ce qui selon toi, malgré les changements de line up fait que Black Bomb A est toujours aussi plébiscité par le public ?

A mon sens, nous sommes honnêtes dans notre musique et c’est pour cela que le public nous apprécie. On ne tente pas des choses complètement incohérentes, nous restons très droit et fidèle à nos débuts. Nous sommes authentiques et sincères, accessibles aussi !

23 ans de carrière déjà, qu’est ce qui a changé depuis vos débuts ?

Bientôt 25 ans, mine de rien ! On maîtrise complètement notre sujet je crois ! Nous sommes dans une formule qui tourne merveilleusement bien, nous nous sommes bonifié avec le temps ! Toutes nos expériences, nous ont permis d’atteindre ce niveau, la mise en place, le chant etc… Nous avons évolué mais sans jamais renier nos racines.

Un disque live après « 21 years of pure madness » est envisageable ?

Peut-être, car l’enregistrement de live est intéressant donc pourquoi pas ? Quand ? Je ne sais pas mais nous ne nous mettons aucun interdit. Idem pour les clips d’ailleurs, nous laissons souvent carte blanche à notre réalisateur.

Pour finir un mot au public qui vous soutient ?

Cela fait un petit moment que nous ne sommes pas venus dans le sud de la France et nous avons hâte de venir et de faire la fête avec vous ! Merci de nous suivre et de venir nous voir en concert. Continuer à acheter de la musique et à faire ce qui vous plaît. Sans vous public, nous ne sommes rien. Nous vous donnons rendez-vous aussi à nos merchandisings.

Céline Dehédin

Le 30/11/18 au Monster’s Art – Fréjus (83).

www.facebook.com/blackbomba.officiel

Laisser un commentaire