Nouvelle Vague

BIRÉLI LAGRÈNE : Storyteller

(Naïve/Believe)

★★★★☆

#NVmagAlbum

Au retour d’une tournée estivale où il jouait de la basse fretless pour un hommage à Jaco Pastorius, Bireli Lagrène retrouve son instrument de prédilection, la guitare. Un trio avec deux pointures, Larry Grenadier à la contrebasse et Mino Cinelu aux percussions. Plus de fusion, de jazz rock, juste l’épure de l’acoustique. Virtuose toujours, lyrique souvent, Biréli est à l’écoute de ses deux complices avec lesquels, il construit chacun des 12 thèmes. Pas de manouche pour cet album mais surtout des reprises de standards (On Green Dolphin Street, Stella by Starlight, There Is No Greater Love), ou des vieux titres de son répertoire, revisités par le groupe jusqu’au Storyteller qui donne son titre au disque et qui clôt l’album façon chamane navajo, la voix, les sons de Cinelu relevé par les six cordes avec reverb de Biréli. Superbe.

Jacques Lerognon

Laisser un commentaire