Nouvelle Vague

ARMEL DUPAS : Broderies

(Stéréodisque/L’autre Distribution)

★★★★☆

#NVmagAlbum

Avec ces Broderies, le pianiste Armel Dupas signe son troisième album, le premier en solo. Et, plutôt que d’interprèter ses propres compositions, il joue onze pièces, écrites pour lui, par son amie, la saxophoniste Lisa Cat-Berro. Des courts morceaux qui s’inspire autant du jazz que de la musique classique moderne. Il y a du Bill Evans ou du Keith Jarrett comme du Erik Satie. Adieu les parties électro qui émaillent ses albums en trio, ici on est dans l’intime, dans la douceur, dans la finesse du toucher. Un disque qui porte fort bien son nom, chaque thème est traité par Armel Dupas aux point de croix, aux points de chaînette ou de plumetis sur les 88 touches de son piano. Un voyage au cœur de la mélodie, de la beauté simple, nue, sans artifice. Une écoute dont ressort apaisé et serein !

Jacques Lerognon

Laisser un commentaire