Nouvelle Vague

AQME

#NVmagZoom

D’années en années, d’expériences en expériences, AQME a su se forger un univers, et une patte artistique, reconnaissable aux premières notes ! Rencontre en toute simplicité avec Vincent, le chanteur qui assure la relève avec brio !

Un an déjà depuis la sortie de votre dernier album, comment se passe la tournée ?

Et bien, nous avons une petite pause d’un mois dans la tournée, donc c’est plutôt cool. Cela nous permet de pouvoir nous poser un peu et de nous focaliser sur la composition des nouveaux morceaux, du futur album. Cet été, nous avons fait beaucoup de festivals, et nous reprenons la tournée en octobre jusqu’à début décembre. C’est agréable d’avoir ce temps là pour se recentrer sur sa musique, sa famille, nos amitiés et cela permet d’insuffler une nouvelle créativité.

Comment vous êtes-vous organisé par rapport à vos nouvelles vies de famille, car vous êtes devenus parents pour la plupart des membres du groupe ?

C’est comme pour tout, et ce n’est qu’une chose supplémentaire à gérer, car la vie de musicien est déjà assez compliquée. Car, lorsque tu pars sur la route c’est rarement pour une demi-journée. Tu pars régulièrement pour plusieurs jours. Nous avons tous, la chance d’avoir des êtres aimants autour de nous, qui ont envie de nous voir épanouis, et la musique est ce que nous aimons faire le plus. Charlotte a en plus la chance d’avoir un conjoint, dans le même milieu professionnel qu’elle. Pour Etienne et moi, nous avons la chance d’avoir des compagnes aimantes et compréhensives. Après, nous avons aussi Julien mon frère qui a remplacé Charlotte, lorsque cette-dernière était indisponible.

L’année dernière vous avez rééditez « sombres efforts » comme un cadeau à vos fans pour les 15 ans du groupe, et Aqme est bien parti pour durer, alors est-ce que vous pensez à faire quelque chose de spéciale pour les 20 ans ?

Nous maintenons le mystère à l’année prochaine ! Il y aura une belle date, et il y aura aussi quelques surprises.

Quel souvenir gardes-tu du Download Festival ?

Un souvenir impérissable et quelque chose de très fort ! C’était très intense et très court. Ça fait partie des concerts que tu attends, un peu comme les vacances, et que lorsque tu y es, tu ne sais pas si tu arrives à en profiter ou si tu en profites trop… C’était à la fois bizarre et vraiment super ! Je pense que ça restera gravé en nous à tout jamais, car cette date était une super surprise, déjà au niveau de l’horaire auquel nous sommes passés et de voir autant de monde, sur la scène la plus petite du Download, c’était juste fantastique !

Pensez-vous repartir en studio en 2019 ?

Oui bien sûr, nous n’arrêtons jamais dans Aqme ! Nous gardons cette dynamique de composition, et de plus en plus avec l’âge. Avec Aqme, c’est marrant parce que ce n’est jamais très dense, nous faisons toujours ça dans la longueur. Par exemple, notre album est sorti il y a un an mais nous n’avons pas fait 30 dates d’un coup, la tournée a été étalée sur plusieurs mois.

Le son d’Aqme a bien évolué depuis ses débuts, comment le qualifierais-tu aujourd’hui ?

Je trouve que le son reste le même malgré tout. A l’époque, déjà où il y avait Thomas, il y a déjà eu une évolution sur les 6 albums extraordinaires. « Dominion, épithète, épitaphe » reste pour moi, un incontournable, au niveau vocal. Comme je suis chanteur, je suis très porté sur la voix, normal. Même aujourd’hui dans la composition, on sent encore une progression. Je n’en dis pas plus, mais on se surprend nous-même !

Où en es-tu dans tes autres projets, comme The Butcher’s rodeo ?

Justement, là encore avec The Butcher, nous sommes en plein dans la composition ! Cela nous demande, un peu plus de temps car nous avons ajouté dans le line up, deux nouvelles personnes. Il faut donc prendre le temp, d’apprendre à jouer ensemble. Sur les dernières répétitions, nous avons vraiment trouvé le feeling, donc je suis très content. J’ai d’autres projets en prévision, mais pour le moment c’est silence radio !

Un petit mot au public ?

Je ne le dis jamais assez, mais merci au public pour sa fidélité ! La vraie vie ne se passe pas que derrière un micro, mais aussi en direct donc venez aux concerts ! Il y a aussi un renouvellement des générations qui fait bien plaisir !

Céline Dehédin

Le 09/11/18 au Portail Coucou – Salon de Provence (13) et le 10/11/18 au Bucéphale – Draguignan (83).

www.aqme.com

Laisser un commentaire