Nouvelle Vague

ANGELIQUE KIDJO, le 27/11/16 à l’Opéra Garnier – Monaco (98)

Angélique Kidjo au Monte-Carlo Jazz Festival

Très belle soirée au 11ème Monte-Carlo Jazz Festival où les Femmes étaient à l’honneur avec en première partie Sarah Lancman puis Angélique Kidjo. Sarah Lancman, dans une robe noire, nous présenta son dernier album en quasi-exclusivité, sorti le 18 novembre, « Inspiring Love », la chanteuse nous parla d’amour en anglais et en français (ce qui est rare), scattant à plusieurs occasions avec une réelle réussite. Une très belle voix, notamment accompagné de Giovanni Mirabassi au piano. Puis virage à 180° avec Angélique Kidjo, les sonorités africaines nous appellent, la chanteuse béninois arrive vêtue d’une robe extraordinaire (peut-être la plus vue sur scène) pour un concert qui alternera la fête et le combat d’Angélique : la condition féminine, notamment en Afrique. Lorsque j’assiste à un concert, je ne suis pas un adepte des coups de gueule poussé sur une scène qui ne doit pas devenir une tribune d’expression, mais là, avec ses mots beaux et lumineux, Angélique Kidjo sut nous rappeler intelligemment (sans jamais tomber dans l’excès) l’un des enjeux de notre siècle : seule la femme peut décider de son destin. Angélique Kidjo descendra dans la salle afin de saluer chaque spectateur avant de faire monter sur scène les plus intrépides pour clôturer le concert de la plus belle des manières : dans la communion. Courte pause ce lundi, avant Al Jarreau le 29, Ibrahim Maalouf le 30…

Programme complet et réservation : montecarlolive.com

Jean-Luc Thibault

#NVmagLiveReport

Laisser un commentaire