Nouvelle Vague

#NVmagLive

Le 22/05/19 au Zénith – Montpellier (34).

Du haut de ses 22 ans, Angèle enchaîne déjà les zéniths ; chaque étape de sa tournée Brol déferle les foules de tout âge -et de toutes les villes- et les billetteries sont épuisées à chacune des nouvelles dates. Tout le monde veut voir ce petit bout de femme mettre le feu sur scène, et pour cause. Le cocktail est addictif : la griffe de la justice dans des gants de velours, la sœur de Roméo Elvis ne garde pas sa douce voix pour chanter sous la douche. Engagée pour la cause des féministes, son cheval de bataille, ses paroles trouvent un écho dans toute une génération désabusée. « Balance ton quoi » pour dénoncer le harcèlement et délier les langues, « Tout oublier » comme hymne au bonheur ou encore « La loi de Murphy » pour contrer le spleen et la déprime. Artiste touche à tout, un volcan sommeillant dans un corps de Schtroumpfette, elle parle aussi bien de jalousie, que de succès et de solitude. De la poésie dans chaque parole, et tant de désinvolture dans la voix qu’elle peut mener tout un chacun à se reconnaître dans ces titres. Son univers bien à elle, dans lequel ni honte ni ridicule n’existe et où la meilleure des punchlines est l’autodérision, elle évolue dans ce monde impitoyable avec l’absence totale de complexe. Avec un premier album urbain, pop, contemporain, l’artiste-compositrice se lance dans une carrière sans prise de tête, tête qu’elle garde bien fixée sur ses épaules, avec une touche d’humour reconnaissable. Le parfait équilibre entre jeunesse et sagesse, Angèle ne saurait être rangée dans une case, et tant mieux. Une grenade sans goupille aux tenues multicolores et à la chevelure blonde, il faut la laisser exploser.

Enola Chagny

www.difymusic.com/angele

Laisser un commentaire