Nouvelle Vague

AIRELLE BESSON, EDOUARD FERLET & STÉPHANE KERECKI : Aïrés

(Label Alpha)

★★★★★

#NVmagAlbum

On savait Édouard Ferlet fan de musique classique, trois albums consacrés à Bach dont deux en solo. Ses enregistrements avec Jean-Philippe Virlet relèvent aussi autant du jazz que du classique. Le voir s’associer avec la trompettiste Airelle Besson n’a rien d’étonnant car elle aussi développe dans ses albums une familiarité avec la musique du 19eme siècle. L’entente, la symbiose même, entre les trois musiciens est parfaite qu’ils jouent leurs propres compositions ou des arrangements de Bach, Ravel, Fauré et Tchaïkovski. Si les thèmes sont exposés au piano ou à la trompette, la contrebasse n’est jamais en reste. C’est elle qui apporte sous les doigts de Stéphane Kerecki, la plus grande “touche” jazz, la rondeur, le swing c’est lui. Il suffit d’entendre le magnifique “histoire d’un enfant de St Agile”.

Jacques Lerognon

Laisser un commentaire