Nouvelle Vague

30 SECONDS TO MARS, le 16.07 au Crazy Week – Théâtre de Verdure, Nice (06)

VU-ET-ENTENDU-30-seconds-to

Nous sommes le 16 juillet. Le Théâtre de Verdure se remplit progressivement de jeunes gens venus assister à l’ouverture du festival Crazy Week. La soirée s’annonce « rock » et pour qu’elle soit mémorable les programmateurs ont mis la barre haute, en invitant le groupe 30 Seconds To Mars dont la musique rock déchire et dont les prestations scéniques exaltent. La fameuse bande américaine partage l’affiche avec un groupe de pop-rock français peu connu mais très prometteur Air Bag One. Le trio assure une belle première partie qui réchauffe les spectateurs. Une fois leur set terminé, le public n’ose plus bouger. Immobiles, impatients et silencieux, les spectateurs guettent la scène comme si un événement rare allait s’y produire. Très vite on se rend compte qu’en effet, le public garde ses forces pour l’imminent départ vers Mars. Les premières notes de « Night Of The Hunter » déclanchent une explosion de cris et d’applaudissements et provoquent en moins de 30 secondes une excitation incroyable. Émerveillée par l’énergie que le public affolé dégage, je dirige mon regard vers la scène afin de découvrir un Jared Leto qui joue à la perfection son rôle de rock star. Il court, saute et se balance dans un délire dans lequel il entraîne tout le monde par le biais de ses gestes, de sa voix, de sa présence, de son charisme. Tel un gourou dont les paroles, surtout celles en français, exaltent le public.

Le chanteur est suivi tout au long du concert par un cameraman afin que ce dernier capte des moments remarquables qui serviront par la suite à l’élaboration d’un nouveau clip. Et de tels moments ne manquent pas, comme par exemple le « bombardement » du public avec des dizaines d’énormes ballons sur “This Is War”, la distribution de nombreux jouets de plage gonflables et les abondantes pluies de confettis blancs. Un autre moment mémorable du concert est l’interprétation de “Closer To The Edge” lors de laquelle tout le monde scande « No, No, No, No » le bras droit levé en l’air. Le public est surexcité, les yeux rivés sur le chanteur charismatique qui s’est avéré très bavard et communique avec le public tout au long du spectacle. Les projections vidéo sont aussi impressionnantes, ainsi que les messages qui y défilent. Et pour que le concert se termine aussi d’une manière grandiose, suite à un petit « concours » avec le public une trentaine de fans était invitée à rejoindre Jared Leto sur scène. Ce dernier agite le drapeau français après quoi il se jette dans la foule !

Cette première soirée a bien défendu le nom du festival !

 

Lyuba Sofronieva

Laisser un commentaire